Défi

DIMINUER L'IMPÔT SUR LES TRAVAILLEURS ET DU LOGEMENT POUR LES ENFANTS DE BOITSFORT


Après des années de sous-investissements, le tournant budgétaire pris en 2020 par la commune néglige de nombreux enjeux et semble bien dangereux. Si les investissements dans la rénovation du patrimoine, les politiques sociales et la mobilité douce sont à saluer, des pans entiers du programme de majorité sont mis au placard, notamment le soutien au commerce
et l’accès au logement. Lutter contre la dualisation de la commune et attirer les jeunes ménages. Nombreux sont les jeunes ménages qui, faute de logement accessible, déménagent
de la commune. Étrangement la majorité ne fait rien pour tenter d'endiguer ce phénomène bien connu. Au contraire, alors que des millions dorment sur un livret vert, la majorité n’a plus entrepris l’acquisition de bâtis existants pour les remettre sur le marché à un prix raisonnable, et ce depuis des années. Le seul vrai projet ambitieux qui sorte de terre, est celui des
archiducs initié il y a deux législatures. Protéger nos commerces de proximité Malgré le contexte commercial difficile (e-commerce, travaux, …) la commune ne mène toujours pas de politique pro-active de soutien. Au contraire, la dotation au syndicat d’initiative, bras armé pour la dynamisation des artères commerçantes est diminuée de moitié ! Un drôle de message envoyé aux commerçants qui se battent jour après jour pour maintenir leurs activités si utiles à la vitalité de nos quartiers. Diminuer l'impôt sur les personnes est possible … et nécessaire ! A Boitsfort, un travailleur locataire ou propriétaire est structurellement plus taxé qu’un rentier multi-propriétaire. La faute au taux d'impôt sur les personnes physiques
le plus élevé de toute la région. Cette injustice fiscale doit cesser ! DéFI a demandé un “tax-shift” local mais reste à ce jour sans réponse de la majorité. En attendant ce sont les travailleurs et la classe moyenne qui continueront à payer la facture.

Le groupe des élus DéFI

logo_defi.png